La Pépinière de la Thyle 

les hortensias résistant à la chaleur et à la sécheresse

comment choisir un hydrangea          comment avoir des hortensias bleu     acceuil


Petite video sur les hydreangea résistant à la chaleur et la sécheresse

 

Ces dernières années, ont vus le climat non seulement se réchauffer, mais aussi les pluies se faire plus rares, moins fréquentes, principalement le printemps et l’été 2018 ou la pluviométrie fût très faible, mais aussi, mais dans une moindre mesure, en été 2019 qui fût surtout marqué par des épisodes très chaud !

Cela a conduit un certain nombre de personnes à penser que les hydrangea n’étaient plus véritablement une plante à introduire facilement dans les jardins. Il est tout d’abord utile de préciser que le réchauffement climatique n’a rien à voir avec la pluviométrie et que si effectivement ce dernier est en berne depuis deux ans, les trois années antérieures étaient-elles, très humide et que rien ne permet de penser que les années futures seront sèche pour autant…

Néanmoins il est vrai que les hydrangea macrophylla, serrata, involucrata et aspera redoutent la chaleur et le manque d’eau. Pourtant, d’autres familles d’hydrangea acceptent sans difficulté un manque d’eau raisonnable, les hydrangea paniculata, arborescens et quercifolia et, également aussi, les hydrangea hétéromalla et anomalla.

Pour les paniculata et arborescens , ces plantes sont plutôt à placer dans des lieux ensoleillés . Ils ne redoutent aucunement le soleil et, si ils sont bien implantés et bien taillés, n’ont pas besoin spécialement d’arrosage. En effet, leur enracinement est plutôt profond et si les plantes sont réduites de 2/3 chaque fin d’hiver, comme je le préconise, ils se débrouilleront très bien sans apport d’eau supplémentaire sauf s’ils ont la concurrence d’un arbre ou d’une haie à enracinement traçant à proximité.

Pour les quercifolia et hétéromalla, : ici pas de taille , car il s’agit de plantes fleurissant sur le bois de l’année précédente, mais leur structure racinaire hyper profonde leur permet, une fois implanté d’aller chercher l’eau dans les couche les plus profonde du sol ou ce dernier n’est jamais sec. Il faut juste aider la plante les deux à trois premières année afin que leur enracinement s’établisse et faire preuve de bon sens..

Pour les anomalla, ce sont des hydrangea grimpant, ces lianes de par leur nature résistent parfaitement au manque d’eau, celui-ci n’entrainant juste qu’un manque de pousse.